Ma Photo

Mes dernières publications

  • juin 2007: Vendre sur eBay
  • février 2007: Comment Google mangera le monde
  • novembre 2006: Jean-Louis Aubert, de Téléphone à aujourd'hui
  • octobre 2006: Georges Brassens intime
  • juin 2006: Rolling Stones l'intégrale
  • janvier 2006: Madonna Pop Confessions
  • novembre 2005: Histoire des jeux vidéo
  • septembre 2005: Fahrenheit
  • juin 2005: Coldplay de A à Z
  • avril 2005: MSN Messenger 7

Accueil | Médias : la crise de confiance »

12 mars 2005

Commentaires

Lionel Lumbroso

Concernant tes dix ans de chroniques mensuelles, en même temps je t'envie et je ne suis pas sûr de t'envier ! ;) J'ai fait moi-même 4 ans de chronique mensuelle dans la presse Macintosh comme toi, avec Jean-Louis le Breton entre 1989 et 1993, principalement dans Mac Informatique et Univers Mac, et j'ai moi aussi mis les meilleures en ligne, ici : http://www.lumbroso.fr/lionel/03_Plume/index.htm. C'est à cette occasion que nous nous sommes croisés après nous être rencontrés autour de l'aventure Calvados/CalvaCom. J'ai adoré choisir un sujet chaque mois et en faire une chronique, et j'aurais bien continué. D'un autre côté, n'y a-t-il pas un certain essouflement au bout de quelques années ?

Pour revenir à ton sujet principal : alors, "bloguer or not bloguer" ? Pour des bavards comme toi ou moi, ce n'est pas la capacité ou l'envie d'expression qui peut poser problème. De mon côté, ça fait 20 ans que je déblatère un peu excessivement dans toutes sortes de forums. Mais je n'ai pas encore de "blog". Ce que je questionne, c'est la structure du blog, qui hérarchise trop à mon goût entre la contribution principale, à laquelle seul "l'auteur" est "auteurisé" et les queues de comètes des "commentateurs/fans". J'ai une vieille faiblesse pour le forum libre, sans animateur officiel, qui fonctionne à la fois de façon plus démocratique et au mérite : chacun est libre de proposer une contribution-graine, mais la prééminence se gagne par l'éloquence et la pertinence plutôt que par la structure ou le statut.

Bon blog tout de même, Daniel, et ça me fait plaisir d'être ton premier "commentateur" ! :))

Lionel

cyril

Bienvenue dans la blogosphère, Daniel !
(tu vas voir, on ne s'y ennuie pas ;-)

Jean-Marc Bondon

Le ICHBLOG est une excellente nouvelle, je vous lis depuis des années, j'ai presque l'impression de vous connaître.

Thomas GEE

Bonne chance dans la nouvelle contrée appelée blog-land ;)

au plaisir de vous lire
Thomas Gee

marc

Je surf, je muse, je m’attarde… et que vois-je ? Un Blog Ischibiahisé, dont l’une des premières contributions pose la question « un blog, pourquoi faire ». Heu… Daniel, si tu commences comme çà, autant ne pas commencer :- ) (note à l’attention d’éventuels lecteurs grincheux, ceci est une remarque liminaire composée avec les ingrédients suivants : une louche de dialectique positiviste, une coulée de sophisme, un schluck d’ironie et une bonne poignée d’absence de sérieux… l’intéressé à l’habitude)

Et comme si tout ceci ne suffisait pas, à cette question vient répondre un certain Lionel –que je n’ai pas eu l’occasion de rencontrer depuis que j’avais un compte MO01 sur Calvados-, lequel Lionel lui chante un couplet « c’était l’bon temps, j’avais vingt ans, j’étais jeune pu…. » pardon, je m’égare.

Si le feed RSS est une chose nécessaire pour recréer ce que le push n’est jamais parvenu à faire, le blog, en revanche, est ce que le Monthy Python nommerait « an incredible waste of time ». En des termes plus châtiés, et en des arguments oh combien plus étayés que les miens, Umberto Ecco a répondu à cette question. Moi, auteur, concluait-il, je me dois à mon œuvre. Le talent, l’énergie quotidienne que je dilapide sur mon blog est autant que je ne donne pas à mon lecteur, celui de mes livres, celui qui me survivra. La fugacité du blog, l’instantanéité de son texte, la vanité (au sens premier du terme) de ses propos cantonne ce médium dans l’impalpable « écume des jours ».

J'ajouterais que déjà notre métier de journaliste nous confine dans la vacuité de l’instant, autant ne pas en rajouter :- ). Il y a 5 ans, à la rigueur, bloguer, c’était très « hipe », mais maintenant, tout çà est devenu mainstream, presque vulgaire (là encore, au sens premier du terme). Tiens, c’est un peu comme faire du BBS période Calva, (Lionel, vous souvenez vous de OUF, Gufi, Suptel ???) ou découvrir Internet de nos jours… si t’es pas pionnier, tu endosse la livrée de suiveur, c’est nettement moins marrant.

Bah, propos pessimistes… tu sais bien que j’ai toujours aimé te lire… et puis y’a plein de beau linge là-dessus. Tiens, Thomas Gee, le sorcier du WiFi que je salue au passage.
Bonne journée, Daniel. Puisse ton blog réunir plein de gens qui ont des choses à dire, des partageurs d’idées, des pisseurs de polémiques, des arracheurs de sentiments, poil aux dents.

Marc

lorresme

Je surf, je muse, je m’attarde… et que vois-je ? Un Blog Ischibiahisé, dont l’une des premières contributions pose la question « un blog, pourquoi faire ». Heu… Daniel, si tu commences comme çà, autant ne pas commencer :- ) (note à l’attention d’éventuels lecteurs grincheux, ceci est une remarque liminaire composée avec les ingrédients suivants : une louche de dialectique positiviste, une coulée de sophisme, un schluck d’ironie et une bonne poignée d’absence de sérieux… l’intéressé à l’habitude)


-----------

http://anal.iitalia.com
http://histoirecoquin.iitalia.com
http://histoiresexe.iitalia.com
http://histoireerotique.iitalia.com
http://histoireporno.iitalia.com
http://lesbienne.iitalia.com
http://videoporno.iitalia.com
http://videosexe.iitalia.com
http://voyeur.iitalia.com
http://webcam.iitalia.com

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.