Ma Photo

Mes dernières publications

  • juin 2007: Vendre sur eBay
  • février 2007: Comment Google mangera le monde
  • novembre 2006: Jean-Louis Aubert, de Téléphone à aujourd'hui
  • octobre 2006: Georges Brassens intime
  • juin 2006: Rolling Stones l'intégrale
  • janvier 2006: Madonna Pop Confessions
  • novembre 2005: Histoire des jeux vidéo
  • septembre 2005: Fahrenheit
  • juin 2005: Coldplay de A à Z
  • avril 2005: MSN Messenger 7

« Sortie du SVM "Spécial blog" | Accueil | Comment se faire publier (suite) »

07 avril 2005

Commentaires

ngos jacques antoine tresor

bonjour,je suis un jeune ecrivin ,senariste qui voudrais montrer de quoi il est capable.je voudrais faire connaitre mon livre que j'apelle moonligth une histoire vrais a vous couper le soufle pour cela j'ai besoin des conseils d'un professionel raison pour laquel je m'adresse a vous faite mois signe si on peut travailler ensemble.

GERVAIS  MBOUMBA


Ayant un paquet de manuscrits dans mon sac, je suis celui qui compte laisser un souvenir dans ce monde de l'écriture et de la litterature.
Ainsi,venant pour la première fois dans ce ''labyrinthe écritural'',je n'ai plus qu'une seule obsession:publier.
N'aurais-je pas quelqu'un susceptible de me venir en aide?
je vous adresse mes sincères amitiés.
Gervais Mboumba,
citoyen du monde.

assia kadri

je ne sais pas ,je n ai jamais pu le savoir ,jene cherche pas a le decouvrir ,en mois il y a une que moi ,pretende etre ecrivain

théo

J'ai un autre exemple dans ce même chapitre, où deux phrases simples ont nécessité un long travail de recherche stylistique. (...) La réécriture a finalement donné ceci :

(...)"Berry avait alors senti son âme pivoter. Quels étaient ces parcours d'araignée sur la façade d'une basse conquise ? Et comme ils s'acoquinaient à merveille avec les hérésies que lui-même assénait sur la peau des toms et caisse claire ! "((...)

Je pourrais citer des tas d'exemples du même type si certains le désirent. D'un bout à l'autre de ce chapitre et du livre entier figurent de tels extraits qui ont demandé un temps énorme(...)
__________________________________________
Quel talent : comment faites-vous pour écrire aussi bien, d'une manière aussi fluide, personnelle, brillante : je suis subjugué par votre style dont la clarté et la concision frôlent la perfection. Merci de me prodiguer vos conseils, ils seront les bienvenus. Je compte prochainement vous envoyer mes quinze manuscrits ( dont l'un atteint presque les cinq cent pages) ; pourrez-vous trouver le temps de les corriger de la même manière ?

balni

J'ai écrit un roman autobiographique sur mon enfance qui fut très difficile; j'essaie de contacter les éditeurs par mel pour savoir combien ils demandent pour la publication mais ils ne répondents pas : que dois-je faire?

Adeline

Bonjour merci pour tes conseils, j'ai 18 ans et je usis aussi entrin d'écrire un livre (je n'en suis cas mon premier tomes). M erci pour tes conseils. Je voulais juste savoir Si l’on pouvait faire des espaces entre les dialogues et les textes( descriptifs ou narratif) car dans tous les romans que j’ai lu je n’en n’ai vu aucun.
exemeple tiré de mon livre:
Mon collier me brule dans la poche je le mets autour de mon coup en faisant attention à ce que personne ne me voie. Et la j’ai l’impression de déjà connaitre le rôle comme si c’était moi ou un double de moi. Je me lève fais des pas rapide et silencieux le long de la scène sans même remarquer que tous le monde me regarde. Je tourne sur moi-même pas besoin de faire semblant d’avoir des armes, mes armes se sont mes dents ! J’ouvre la bouche je me penche et je mords dans le vide. Du sang coule de ma bouche quand je relève la tête. Ils applaudissent tous en croient que c’est de la sauce tomates. Je les regarde interrogateur et sens un drôle de goût je porte ma mains à ma bouche et vois du sang.

- paroles

textes
( désolée pour le cadrage pas parfait et pour certaines phautes j'ai pas fini de tous relire)

Adeline

*suis
*exemples
*fautes
Désolée pour se poste un peu inutile mais je n'aime pas faire des fautes partout^^)

IDA PINES

BRAVO POUR VOTRE SITE

J ai trouvé de l aide à www.coachinglitteraire.com
qui a procedé a une lecture pour évaluer MON texte et m ' a ensuite trouvé un editeur !
je suis tres content.
C EST tres sérieux.
si cela peut aider.
CORDIALEMENT
IDA

antony

C'est vrai que c'est le parcours du combattant, mais ce n'est pas impossible.

Isabelle GHARY- TERRIN

bonjour,

je suis Isabelle GHARY-TERRIN Avocate au barreau de Marseille, j'ai écrit un roman et souhaiterait le publier.

Je pense qu'il a des imperfections, et souhaiterait qu'un professionnel puisse le rendre attractif aux yeux des éditeurs;
Vous pouvez peut-être m'aider, ou me piloter dans les démarches;

Merci par avance.

à la lettre

bonjour !
merci pour les conseils et les encouragements. J'écris depuis toujours (il me semble) et j'aime sentir les lettres des mots sous mes doigts. Je ne suis donc pas prête à arrêter. J'ai 14 ans. J'étonne par ce que certains appellent ''maturité''et d'autres ''pédantisme''. Je voulais savoir, après publication ce qui de ''passait''. On entend souvent les éditeurs se plaindre de ne pas trouver d'auteurs véritables, seuls des scribouillards qui se lancent à l'assaut de l'euro et des librairies pour une courte envolée et qui ne reviennent pas à la charge. Qu'en penses-tu ?
De même; je suppose qu'un éditeur ne lira pas en entier le manuscrit qu'on lui adresse. Que regard-t-il principalement ?
Publie-il plus facilement romans, nouvelles, essais ou cela dépend-il uniquement de l'orientation de l'éditeur ?
Enfin, ultime question : que me conseille-tu ? Ecrire en soutenu (avec des mots qualifiés de littéraires ou de vieillis mais magnifiques) ou au tout venant ? Des phrases plutot longues, à la julien Grack, ou au contraire épurées et presque comme ramassées à la Claudel ?

Merci pour l'espoir et la perspective que tu offre ; elle est précieuse.

Maginhard

Eh bien moi, j'ai une aventure peu commune à raconter.

En 2007, j'ai envoyé un manuscrit au comité de lecture de nombreuses maisons d'édition.
Je n'ai reçu que des refus ; un certain nombre d'éditeurs n'ont tout simplement pas répondu à cet envoi, parmi lesquels “Les Éditions du Bord-de-l'Eau”, sises dans le sud-ouest de la France.
Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir, quelque temps après, sur le blog de cet éditeur, un éloge de mon manuscrit par le directeur de cette maison, M. Dominique-Emmanuel Blanchard :

« J’ai noté que ça arrivait souvent comme ça : après des semaines d’indigences littéraires surgissent, deux, trois manuscrits qui m’enchantent.
Hier c’était “Malateste”, aujourd’hui c’est “Apostrophe aux contemporains de ma mort”.
Que l’on ne s’y trompe pas : il s’agit d’une œuvre réjouissante malgré son titre. À commencer par son style.
L’ai-je assez déplorée cette pauvreté du style dans ce qui tombe dans la boîte postale et sur les messageries de BDL !
Et voilà que coup sur coup le style renaît, ne cesse de renaître de ses cendres (je vous épargnerai le cliché du Phénix, enfin, presque).
Voulez-vous un exemple de ce fameux style dont il m’arrive de rebattre les oreilles des incrédules ? Oui, n’est-ce pas ?
Voici donc :
“Ensuite je ne sais plus, j’ai un trou de mémoire. Je crois que les événements se sont précipités. Qu’on sache seulement que d’assis je me suis retrouvé couché sur le dos, qu’il n’était plus à côté de moi, mais sur moi, et que de paroles entre nous il ne pouvait être question, car il s’affairait à rendre la chose impossible à lui comme à moi.” »

http://domi33.blogs.sudouest.com/archive/2007/12/20/deb-le-style-bordel.html

Je n'ai jamais eu de nouvelles de cet éditeur. (Heureusement j'ai trouvé il y a peu un autre éditeur).

Rorka

GAG.
Mais si, mais si, il y a encore des maisons d'édition qui retournent à leurs frais les manuscrits non sollicités et refusés. Même à destination de l'étranger ! Et en tarif rapide, comme j'ai pu le constater sur l'enveloppe …
Suivre ce lien :

http://img10.hostingpics.net/pics/198193dumousseau.png

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.